06 août 2015

Gérard Garouste

La première fois que je suis tombée sur ce peintre, c’était dans une librairie. Le nom « Garouste » m’a interpelée. J’ai pensé à un pseudonyme choisi pour sa sonorité en  « rouste » qui évoque le nom d’un drôle d’oiseau ou celui d’un cancre au fond de la classe… Puis, à la vue des reproductions couleurs de ses tableaux, j’ai été immédiatement captivée. Je découvrais que non seulement ce peintre s’appelait vraiment Garouste, Gérard de son prénom, mais qu’en plus il était sans doute l’un des plus grands artistes... [Lire la suite]
Posté par Rosaleen Crowley à 23:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 août 2015

Petit aparté sur la fondation Maeght

D’origines modestes, Aimé et Marguerite Maeght sont devenus parmi les plus grands collectionneurs d’art d’après guerre et de grands amis des artistes de l’époque. Familiers de Saint-Paul-de-Vence, le couple décide d’y bâtir une fondation après le décès de leur fils, Bernard emporté  par une leucémie à l’âge de 11 ans. Or, ils découvrent sur ce terrain les ruines d’une ancienne chapelle, consacrée à saint Bernard. C’est donc en mémoire de leur fils qu’ils élèvent ici une sorte de mausolée dédiée à l’art. Leurs amis artistes... [Lire la suite]
Posté par Rosaleen Crowley à 23:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 août 2015

En chemin

L’exposition consacrée à Garouste retrace les dix dernières années de travail du peintre. Près de 80 œuvres (peintures, sculptures et dessins) y sont exposées. C’est une claque, une vraie rouste… Dire que l’artiste est prolifique est une litote. Dire qu’il est fascinant en est une autre. Ses tableaux, souvent de très grands formats, sont empreints de mysticisme mais aussi d’humour. Ils sont tout à la fois énigmatiques et limpides. Ici un sourire engageant, là une main qui, dans un effet de perspective outrancier, semble nous inviter à... [Lire la suite]
Posté par Rosaleen Crowley à 23:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 août 2015

Un enfant de salaud

En revanche, si j’avais senti que ce nom n’était pas anodin, j’étais loin d’en imaginer la raison… Ce n’est qu’au retour de l’exposition que quelques recherches sur Internet m’ont appris la vérité. Garouste en parle très librement notamment dans son autobiographie L’intranquille (dont je n’ai lue que des extraits). Il explique que son père, Henri Garouste, était un pétainiste et un antisémite notoire qui a prospéré sous le régime de Vichy en récupérant plusieurs entreprises spoliées à des Juifs dont les Meubles Lévitan. J’ai aussi... [Lire la suite]
Posté par Rosaleen Crowley à 23:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 août 2015

L’exaltation

Je ne me lancerai pas ici sur le lien entre traumatisme de l’histoire familiale et folie. Michel Onfray le fait surement mieux que moi dans L'Apiculteur et les Indiens : La peinture de Gérard Garouste (que je lirai aussi). Diagnostiqué bipolaire, Gérard Garouste a été interné à plusieurs reprises en hôpital psychiatrique. De graves phases de dépression alternent dans la vie du peintre avec des phases d’exaltation exacerbée. Voici l’histoire du magnifique « Chartres » :  « Un dimanche. Je devais aller à... [Lire la suite]
Posté par Rosaleen Crowley à 23:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 août 2015

Le mysticisme garoustien

En parallèle à son travail de peintre, Garouste apprend l’hébreu et se plonge dans l’étude des textes sacrés : « La constante dans mon attitude, c’est l’idée du retour aux sources, aux mythes fondateurs. Qu’y a-t-il derrière ces mythes ? C’est ce que j’essaie de savoir », a-t-il confié au magazine Connaissance des Arts. « J’ai trouvé au plus profond de moi, de ma honte, des choses que je pense universelles. J’ai démonté les textes et les catéchismes, j’ai voulu briser le moule qui a modelé et rendu passif notre... [Lire la suite]
Posté par Rosaleen Crowley à 23:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 août 2015

Illusionniste de l’imaginaire et prestidigitateur du réel

Garouste est un grand dessinateur et coloriste à l’expressivité extrême. Les visages (souvent le sien) de ses tableaux s’offrent au regard avec générosité y compris dans les pires postures. Dans la vraie vie, Garouste est une belle personne. Tout en retenu, mais jovial et souriant, le peintre donne à voir dans les interviews filmées un beau visage qui s’éclaire d’un feu intérieur puissant quand il parle, et très bien d’ailleurs, de son art. Cet homme qui « peint quand il ne trouve plus les mots », est aussi le Fondateur et... [Lire la suite]
Posté par Rosaleen Crowley à 23:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,